Le paradoxe de la taxe écologique qui épargne les avions et les navires

Si les automobilistes grondent, le transport routier devrait se voir imposer une redevance européenne et la COP24 pourrait être (enfin) le lieu pour avancer sur l’aérien et le maritime, toujours exonérés de taxes, malgré leur forte contribution au réchauffement climatique et à la pollution. Faire passer les camions à la caisse (et […] Lire l’article

Source: Usine nouvelle

Le paradoxe de la taxe écologique qui épargne les avions et les navires