Les promesses d’un GE ne valent pas mieux que celles d’un Européen

La chronique de Pascal Gateaud, rédacteur en chef de L'Usine Nouvelle C’est le dernier rebondissement en date dans le long feuilleton de la descente aux enfers d’Alstom. John Flannery, le nouveau Pdg de l’américain General Electric (GE), vient d’informer le gouvernement que son groupe renonçait à son engagement de créer un millier […] Lire l’article

Source: Usine nouvelle

Les promesses d’un GE ne valent pas mieux que celles d’un Européen