L’Inde et ça repart

In extremis, la plus grande démocratie du monde a déposé, jeudi 1er octobre, sa contribution climatique nationale. Comme prévu, elle ne fixe pas d’objectif quantifié de réduction d’émission de gaz à effet de serre.

 Lire l’article

Source: Journal de l’environnement

L’Inde et ça repart