Oiseaux migrateurs: l’Arctique, piège écologique à cause du réchauffement

Longtemps havre de paix pour les oiseaux venus y nidifier, l’Arctique présente désormais le taux de prédation des nids le plus élevé au monde, révèle une étude publiée vendredi 9 novembre dans Science. Cette évolution, liée au réchauffement climatique, expliquerait en partie le déclin des oiseaux migrateurs.

 Lire l’article

Source: Journal de l’environnement

Oiseaux migrateurs: l’Arctique, piège écologique à cause du réchauffement